Quels poissons manger

Différencier les poissons selon leurs bienfaits pour l’organisme

Tous les poissons (ou presque) sont bons à consommer. Mais certains d’entre eux vont avoir des vertus thérapeutiques plus importantes que d’autres. On peut différencier les poissons selon les bienfaits qu’ils apportent à l’organisme. Ainsi, certains poissons seront plus riches en calcium (comme le saumon), d’autres seront très riches en protéines (comme le thon).

De la même manière, il faut aussi différencier les poissons gras (riches en lipide et en vitamine A) des poissons secs (riches en protéines).

Seuls les poissons gras vivant en eaux froides sont riches en oméga-3 dont les vertus ne sont plus discutables. On retrouve le saumon, le maquereau, la sardine, l’anchois et le hareng. Les acides gras, notamment les oméga-3, sont fabriqués dans leur organisme à partir des algues qu’ils consomment, ce qui explique que les poissons d’élevage contiennent moins d’acides gras que les poissons pêchés en mer.

Une consommation régulière mais non restrictive

Le poisson a des vertus thérapeutiques réelles qui font de lui un aliment privilégié et à consommer régulièrement. Mais, comme tout autre aliment, la surconsommation peut avoir des effets négatifs car comme nous en avons parlé plus haut, les poissons sont pauvres en lipide et en calcium. Il est important d’alterner poissons et viandes avec une proportion plus importante pour les premiers.